Le temple et le pagode semblent être les caractéristiques typiques du Cambodge. Parmi eux, le temple d’Oudong est l’une des attractions touristiques incontournables dans votre voyage au Cambodge. Lisez-vous des informations pertinentes sur ce temple!

L’emplacement

Le temple d’Oudong est situé une quarantaine de kilomètres au nord de Phnom Penh, sur la rive occidentale du Tonlé Sap. Il est le ancien capital du Cambodge au XVIIe siècle puis de 1740 à 1746. Il est l’une des nécropoles monumentales de la royauté, ainsi qu’une destination attrayante du voyage au Cambodge.

Le temple d’Oudong

Le temple d’Oudong

L’histoire     

L’ancienne capitale du royaume Oudong a été fondée par le roi Soryopor (Barom Reachea IV) en 1601, après l’abandon de Lovek. Elle est construite sur une colline à 40 kilomètres au nord de Phnom Penh. Le roi Ang Duong (1841-1850), qui était un grand bâtisseur, a réalisé des canaux, des terrasses, des ponts et a érigé une centaine de pagodes dans cette région. Ils devait surprendre et émerveiller autrefois les visiteurs du voyage au Cambodge. Oudong a été abandonnée par le roi Norodom en 1866 et ravagée par les Khmers rouges en 1977.

L’intérieur du temple

L’intérieur du temple

Bien qu’il ne reste aujourd’hui que peu de vestiges, Oudong est encore fréquentée par les Khmers qui viennent rendre hommage à leurs anciens rois en se recueillant devant leurs stupas. Un dernier stupa a été construit par le roi Norodom Sihanouk et inauguré en 2002 pour servir de tombeau à ses parents et grands-parents. Il contient également des reliques de Bouddha.

L’architecture

À la base de l’escalier menant à la crête, il est un mémorial dédié aux habitants de la région victimes du régime de Pol Pot. Il contient des ossements provenant d’une centaine de fosses communes de la région d’Oudong, chacune ont une douzaine de corps. Les peintures murales d’un pavillon voisin dépeignent les atrocités commises par les Khmers rouges. À l’extrémité supérieure de l’escalier se trouve un temple moderne contenant une relique du Bouddha. Les cheveux au sourcil étaient un cadeau transféré d’un stupa en face de la gare de Phnom Penh en 2002. L’intérieur de ce nouveau bâtiment est littéralement encombré des milliers de statues de Buddh.

En tournant à gauche, vous arrivez à l’attraction principale des Oudong. C’est une rangée de trois grands dagobas. Leur forme s’inspire du design thaïlandais de Chedis. Leur silhouette au sommet de la crête est l’emblème d’Oudung, que l’on peut déjà voir de loin. Ils sont placés dans la partie en forme de cloche appelée Ong-Rakhang en Thaïlande. Elle est dérivée du cuboïde Harmika d’un dagobas indien et sri-lankais. Elle a souvent servi de relique au chedi.

La sculpture d’éléphant à trois têtes

La sculpture d’éléphant à trois têtes

Le temple d’Oudong est un endroit tranquille de culte que vous devriez visiter une fois dans votre voyage au Cambodge. N’hésitez pas à nous demander pour plus d’informations!