Présentation de la ville

Situé au sud du pays, Phnom Penh, la capitale, porte encore les stigmates de plusieurs décennies de conflits armés, mais son charme est réel. Tout le quartier qui jouxte le Palais royal, en bordure du Mékong, est particulièrement agréable et fait l'objet de gros efforts de rénovation. Certains monuments du Palais royal sont fermés au public. La pagode d'argent, nommée ainsi à cause de son sol couvert de plus de 5000 dalles d'argent d'un kilo chacune, est un bijou, témoignage spectaculaire sur la richesse de la civilisation khmère. A voir aussi : la zone très animée du marché central et les grands boulevards adjacents où subsistent encore nombre de belles demeures coloniales, le quartier du "marché russe", ainsi que le Vat Phnom. D'après la légende, le Vat Phnom est la colline surmontée d'un joli temple qui symbolise la fondation de la ville il y a six siècles.

Quand partir ?

Essayez d'éviter de voyager en été, car la saison de la mousson se situe entre juin et octobre, et la ville subit alors de fortes pluies et des vents puissants. Les températures sont plus supportables de novembre à janvier, ce qui en fait le meilleur moment pour visiter la ville, plutôt qu'avril et mai, où les températures montent.

Quoi à voir ?

Bien qu'elle soit maintenant une ville pleine de vie et de couleurs, le passé récent de Phnom Penh est très différent. Éprouvants par moments, mais ils valent le détour : le musée du Génocide Tuol Sleng et les camps d'exécution de Choeung Ek. Le premier, bien que pas particulièrement bien aménagé, vous donne une introduction aux horreurs du régime des Khmers rouges qui a tué des milliers de personnes au cours de ses quatre années au pouvoir. Des crânes sont empilés dans des armoires, avec des armes de torture inquiétantes et des photographies. Ce n'est pas la visite la plus agréable mais c'est une des seules façons d'apprendre sur le passé bien trop récent de la ville. Soyez prudent lors de l'achat de souvenirs des boutiques des musées - la plupart des articles de marque ou « vintage » sont des faux.Environ 16 kilomètres au sud de Phnom Penh, vous pouvez trouver les camps d'exécution de Choeung Ek, où les Khmers rouges ont tué un grand nombre des victimes du régime. L'endroit est commémoré par un petit stupa bouddhiste, un monument religieux, tenant des milliers de crânes, ainsi que les sites des fosses communes qui ont été trouvées en 1979. Encore une fois, c'est un endroit sombre et choquant et les visiteurs sont invités à porter des manches longues et des pantalons comme marque de respect.S'il n'y avait une chose que Phnom Penh pourrait vendre en grandes quantités, ce serait les massages. Bien que vous deviez être prudent lorsque vous choisissez votre salon de massage, vous ne pouvez pas vraiment vous tromper pour ce qui est de trouver de bons prix. Les salons et les spas sont beaucoup moins chers qu'en France, mais soyez prudent lorsque vous choisissez votre massage - dans ce cas, traditionnel n'est peut-être pas la meilleure option, car les «massages traditionnels» sont extrêmement douloureux. Bodia Spa est l'une des principales recommandations si vous voulez un massage complet, ou pour une expérience légèrement différente, dirigez-vous vers le salon de massage Seeing Hands - ils emploient des masseurs aveugles et ont une très bonne réputation en plus d'être une source importante de revenus pour ces derniers qui, autrement, n'auraient pas de travail.

Quoi manger ?

La cuisine traditionnelle à Phnom Penh est beaucoup moins épicée que dans d'autres régions de la Thaïlande. Les currys sont le must absolu, surtout l'Amok - un curry à la noix de coco faiblement épicé avec une coloration jaune qui lui est propre.Pour les plus aventureux, vous pourrez trouver des crabes grillés, des langoustes et des crevettes dans les marchés ou pour les vrais fous, vous pourrez également trouver une palette d'insectes et des entrailles d'animaux sur de nombreux stands.

Passeport/ Visa/ Formalités

Le visa est obligatoire. Il peut être délivré à l'aéroport international de Phnom Penh, il en coûtera 30 US$ pour les touristes et une photo d'identité de 4x6cm. Toutefois cette possibilité va bientôt disparaître il est donc conseillé d'obtenir le visa avant le départ en en faisant la demande auprès de l'ambassade Royale du Cambodge à Paris.Ce visa est valable un mois et renouvelable une fois auprès du Département pour les Étrangers du Ministère de l'Intérieur. Le visa peut également être obtenu en ligne via le site du Ministère cambodgien des Affaires Etrangères et de la coopération.

Le marché de Psah Tom Toul Poung au Cambodge

Le marché de Psah Tom Toul Poung est l'un des marchés les plus célèbres au Cambodge. Il devient une destination attrayante pour les touristes de partout dans le monde dans ...

Le Palais Royal et La Pagode d’Argent

Le Palais Royal de Phnom Penh n'est pas juste un Palace, mais c'est un complexe composé de 9 bâtiments lorsqu'il est à jour, la famille royale cambodgienne continue d'utiliser comme ...

Temples d’Oudong

Le site d'Oudong est situé une quarantaine de kilomètres au nord de Phnom Penh, sur la rive occidentale du Tonlé Sap. Ancienne capitale du Cambodge au XVIIe siècle puis de ...

Marché de nuit Phsar Reatrey

Installé près des rives du fleuve, ce marché (Phsar Reatrey) a lieu tous les weekends du vendredi au dimanche inclus, de 17h à minuit. On y trouve, comme au marché ...

Musée National

Le Musée National de Phnom Penh et sa magnifique esplanade, construit par les Français à partir de 1917, occupe un vaste bâtiment de couleur ocre, situé près du Palais Royal ...

Île de la soie – Île de Koh Dach

[caption id="attachment_30707" align="aligncenter" width="800"] Île de la soie – Île de Koh Dach[/caption]Véritable île ...

Marché Central

L'emblématique Marché central, magnifique édifice art déco conçu et construit en 1937 par l'architecte Chauchon de la société indochinoise d'études et de construction de Saïgon et dont la rénovation orchestrée ...