10 Raisons de voyager au Hue Vietnam
Une rivière paisible au milieu de la verdure étendue à l’infinie derrière laquelle se cachent, par-ci par-là, les petites maisons aux pentes des collines de pins. Voilà une première image de Hué, l’ancienne terre du royaume du Champa offert par son souverain en 1306 au roi Tran en épousant la princesse Huyen Tran. Hué est un poème, une romance, une symphonie. Elle a la saveur d’un chant alterné, la douceur d’une aquarelle et la grâce d’un sampan effleurant les eaux calmes de la rivière de Parfums doucement baignée dans une brume matinale.Par son paysage extrêmement poétique et sa position stratégique, Hué a occupé une place toute particulière dans l’histoire du Vietnam. Choisie comme capitale des Tay Son (1788-1802) puis des Nguyen (1802-1945), Hue a été pendant des centaines d’années le centre politique et culturel de l’État féodal du Vietnam.Aujourd’hui encore, alors que la cité millénaire Thang Long - Hanoi est profondément transformée par la modernité au détriment de ses spécificités, la ville de Hué conserve son visage royal. Classée patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco le 11 décembre 1993, Hue possède un puissant pouvoir d’évocation et de rêve. Difficile de savoir exactement combien de poèmes et combien de chansons ont été composés par inspiration de la beauté de Hue et de ses jeunes filles, mais une chose est certaine : Hue est pour les poètes vietnamiens ce qu’est Venise pour les romantiques français :Ce passage extrait du guide du Routard dit tout à propos de Hué : « On est loin (Ici) de l’image austère de Hanoi ou de la fiévreuse Saigon. Hue symbolise l’histoire, la poésie, la littérature, une brillante vie culturelle. Malgré les terribles destructions de la guerre américaine, malgré sa faiblesse économique, la ville continue de faire fantasmer. Où trouver ailleurs un rythme si paisible, une rivière des Parfums aussi romantique, des tombeaux royaux aussi impressionnants ? De plus, ne dit-on pas qu’on y rencontre les jeunes filles les plus ravissantes du pays ? »D’autres auteurs ont observé à juste titre : « Hué ne se visite pas, elle se goûte, et si possible se déguste. Le tourisme classique a tendance à fabriquer des voyageurs gourmands, de plus en plus tournés vers le « fast-food, fast -visite, fast-photo », mais Hue est une ville pour gourmet....Il n’est pas possible de profiter un tant soit peu de cette ville et de son atmosphère sans y passer un minimum de deux jours, donc de deux nuits sur place ».

Les Tombeaux Royaux

La dynastie de Nguyen (1802-1945) comprenait 13 empereurs mais pour les raisons historiques bien compliquées, à Hué il existe seulement 7 complexes de sépultures construites par la Cour. Ce sont les tombeaux de Gia Long, Minh Mang, Thieu Tri, Tu Duc (le tombeau de Kien Phuc), Duc Duc (deux autres tombeaux de Thanh Thai et Duy Tan), Dong Khanh et Khai Dinh. Les aménageurs de la dynastie de Nguyen avaient l’intention de faire un lieu particulier pour les tombeaux à l’ouest de Hué.L’architecture royale respecte les règles de la géomancie. Tous les tombeaux devraient tenir en compte des principes et règles de la géomancie du terrain et des éléments naturels présents : rivière, montagne, bassin, sources d’eau et surtout le site réservé à la ‘‘huyen cung – sépulture’’- centre de l’architecture doit être au carrefour des veines du dragon. La disposition du terrain de chaque tombeau est divisée en deux secteurs : secteur tombe et secteur sépulture. Le secteur tombe réserve à l’enterrement et le secteur sépulture est un lieu de construction de palais, pavillon, autel … pour que les empereurs de leur vivant puissent revenir de temps en temps pour le repos.C’est pour cette raison, chaque tombeau impérial de Hué est non seulement un patrimoine culturel mais aussi un site paysager, un chef d’œuvre architectural en milieu de montagne de Hué. Grâce aux valeurs culturelles de grande importance, en 1957 dans le livre ‘‘Les Merveilles du Monde’’ rédigé par une équipe de 15 acteurs européens et l’académicien français M. Jean Cocteau a écrit la préface, l’équipe a classé les tombeaux impériaux de Nguyen dans les merveilles du monde.

Tombeau de Gia Long

L’ensemble du tombeau se trouve dans un espace composé par 42 monts dont leurs noms distingués parmi eux le Mont de Dai Thien Tho est le plus haut. La sépulture de l’empereur est placée dans une grande colline plate. En face, le paravent naturel du Mont de Dai Thien Tho s'impose et en derrière les 7 monts servent de protection à gauche et à droite les 14 monts se positionnent comme dragon bleu et tigre blanc. L’ensemble du tombeau se divise en trois parties :
  • la partie principale est composée par la tombe du souverain et de la reine Thua Thien Cao Hoang hau. Traversé l’esplanade des salutations et les deux rangées de statues en pierres et 7 escaliers, Buu Thanh se trouve au sommet de la colline.
  • à droite du tombeau, c’est le lieu de sépulture avec le palais autel Minh Thanh réservé au souverain et à sa première reine.
  • à gauche du tombeau, se trouve Bi Dinh-stèle funéraire, il nous reste seulement une stèle funéraire ‘‘thanh duc than cong’’ stèle des mérites comme génie gravées sur le granite par l’empereur de Minh Mang qui retrace les mérites de son pères.
Le tombeau de Gia Long est une composition du paysage naturel avec l’architecture bâtie. Le souverain fondateur de la dynastie de Nguyen s'est reposé dans un espace bien tranquille et poétique.

Tombeau de Minh Mang (Hieu Lang)

Les travaux de construction commencèrent en 1840, pour cet effet, le souverain changa le nom du mont Cam Ke pour Hieu Son et donnait le nom du tombeau de Hieu Lang. En janvier 1841, Minh Mang eut décédé tandis que les travaux ne eurent pas encore terminés. L’empereur de Thieu Tri prit le trône, un mois après il ordonna de continuer la construction suivant le plan conçu initialement. Le 20 août 1841, Minh Mang fut enterré dans la tombe Buu Thanh, mais les travaux se terminèrent en 1843.Dans un espace délimité par un mur de protection-La Thanh de 1.750 m de long, le tombeau est un ensemble d’édifices comprenant les palais, pavillons, tombe… disposés sur un axe génie symétrique de 700 m de long à partir de la porte Dai Hong Mon au mur La Thanh, après la tombe du souverain, au milieu plusieurs lacs parfumés par les lotus et des collines de pins.La porte de Hien Duc commence l’espace de la sépulture. Le palais de Sung An se trouve autour de des édifices respectivement à gauche et à droite : Ta et Huu Phoi Dien et Ta et Huu Tung Phong. La porte de Hoang Trach Mon est un accès à la tombe.La forme imposante et la tranquillité de l’architecture des édifices ainsi que l’espace paysager si charmant et poétique expriment la rigueur, l’intelligence et l’âme profonde de ce souverain.

Tombeau de l’Empereur Tu Duc

Le tombeau de Tu Duc est un de plus beaux ouvrages d’architecture de la dynastie de Nguyen. Le brillant empereur choisit pour lui un lieu de repos bien mérité, en réponse à ses souhaits d’un souverain lettré, intelligent et le plus poétique parmi les empereurs de Nguyen. Ce tombeau se trouve dans une vallée étroite du hameau Thuong Ba, commune de Thuy Xuan, ville de Hué.Le tombeau est un ensemble de constructions réalisées entre 1864 et 1867 suivant les plans de l'empereur lui-même. L'empereur Tu Duc (1848 -1884) vivait dans le luxe auprès de ses 104 épouses. Il décida de se construire un ensemble funéraire au milieu des pins, frangipaniers et autres essences nobles, disposés autour du lac Luu Khiem. Au milieu du lac se trouve un petit pavillon construit sur pilotis, dans lequel l'empereur aimait venir se reposer en charmante compagnie.Après la voie des esprits et ses statues, on arrive au "pavillon de la stèle": une pierre de plus de vingt tonnes qui vient de la région de Than Hoa (à plus de 500 km). Sur cette pierre l'empereur grava les faits marquants de son règne ( en y reconnaissant même ses erreurs).Un escalier monumental mène au "palais de la modestie" qui deviendra le lieu de culte de l'empereur Tu Duc et de l'impératrice. Il est possible d'acheter un petit guide pour comprendre et faciliter la visite des sites.La cour d'honneur est traditionnellement gardée par des statues de chevaux, éléphants et mandarins. La taille des statues ne devait pas dépasser celle de l'empereur: il devait donc mesurer environ 1,50m

Tombeau de Khai Dinh (Ung Lang)

La superficie du tombeau de Khai Dinh est très modeste. Installé au trône à l’âge de 31 ans, Khai Dinh fut passionné par la construction de tombeaux, palais, villas... pour lui-même et pour sa famille royale tels que le palais de Kien Trung, palais de An Dinh, porte de Truong An, porte de Hien Nhon, porte de Chuong Duc et surtout le tombeau de Khai Dinh-Ung Lang.Les travaux du tombeau de Khai Dinh fut commencé le 4 septembre 1920 et dura pendant 1 an. Pour pouvoir financer ces constructions, l’empereur de Khai Dinh a demanda au gouvernement du protectorat français de lui permettre d’augmenter les taxes foncières de 30 % sur l’ensemble du pays. Cette action de Khai Dinh a été très violemment critiquée.La superficie du tombeau de Khai Dinh est très modeste: 117m x 48,5m mais La superficie du tombeau de Khai Dinh est très modeste. L’ensemble du tombeau est vu comme un rectangulaire avec 127 marches d’escalier et une intégration de différentes architectures telles que : indienne, bouddhique, roman, gothique ... ces architectures laissent leur trace sur les édifices concrets comme la porte en forme d’une tour indienne, les piliers en forme de stupa du bouddhisme, les haies comme des croix fragiles, pavillon de stèle avec les tours octogonales et les voûte romans. Il s’agit d’un mélange de deux éléments : interférence de cultures orientale et occidentale à la rencontre de l’histoire et les voeux de Khai Dinh.Le Palais de Thien Dinh se trouve dans la partie la plus haute du tombeau comprenant 5 secteurs cohérents: les latéraux sont les édifices Ta, Huu Truc Phong pour les soldats gardiens du tombeau; le Palais de Khai Thanh où s’installa l’autel et le portrait de Khai Dinh ; Buu Tan au milieu et la statue du roi fut en bronze à vraie échelle; sur son dessous c’est la tombe et les tablettes funéraires de l’emprereur. L’intérieur des 3 salles du centre du Palais Thien Dinh est décoré par les motifs de mosaique de porcelaine et d’éclats de verre. Ce sont les tableaux de 4 saisons, 8 instruments royaux, 5 bonheurs ... Des matériaux solides à travers les artisans deviennent les chef d’œuvre vivants, charmants. Surtout le Buu Tan serpenté au dessus de la statue en bronze nous donne une impression particulière comme il est fait avec la soie sans savoir qu’il est en béton armé pesant presqu’une tonne.Malgré de nombreuses critiques sur les différents aspects, pourtant le Palais de Khai Dinh constitue un véritable édifice du symbole d’architecture et d’art qui contribue en partie à diversifier la richesse des tombeaux royaux de Hué.
  • Ensemble du temple du culte des Empereurs Nguyen (Thé-Mieu)
  • Cet ensemble, situé au sud-ouest de la Cité impériale, comprend
  • Le temple lui-même (Thé-Mieu) construit en 1820
  • Le temple de la Résurrection (Hung-Mieu) dédié au culte du père de l'empereur Gia-Long (1802-1820)
  • Le pavillon à étages de "la lucidité qui dure" (Hien Lam-Cac)

L’Archipel de Con Dao

L’archipel de Con Dao regroupe 16 iles montagneuses, où la ville, de l’ile principal Con Son, porte le même nom que l’archipel. L’ile de Con Son fut d’abord colonisée par ...

Rivière des Parfums

La rivière des Parfums (en vietnamien : sông Hương) est un fleuve côtier du Việt Nam, long d'une trentaine de kilomètres qui traverse Hué avant de se jeter en mer ...

Le Tombeau de Tu Duc

Situé à 7 km au sud de Hué, c’est sans doute le plus romantique et le plus séduisant. En fait, à Khiem Long, son autre nom, on a davantage l’impression ...

Le Tombeau de Ming Mang

Le tombeau est situé à l’extérieur, sur le mont Cam Ke, à 12 km de Hue, sur la rive ouest de la rivière des Parfums. Il offre un grand intérêt ...

Le Tombeau de Khai Dinh

C’est le plus récent des tombeaux royaux, mais le seul aussi à renoncer à l’architecture chinoise. En fait, ce tombeau est un délire architectural où se mélangent des styles occidentaux ...

Le Tombeau de Gia Long

Gia Long, de son vrai nom Nguyen Anh, fut le fondateur de la dynastie. Né en 1762, il régna officiellement de 1802 à 1820 et fit construire son tombeau de ...

Le plage Lang Co

Lăng Cô est une baie pas comme les autres, elle est entourée des montagnes, une rivière, un lagon, une ile et une plage longue de plus de 32 km, un ...

Le marché de Dong Ba

Au bord de la rivière des Parfums, le marché Dong Ba est l’endroit où vous sentirez le mieux battre le pouls de la ville. Avec les grandes artères et les ...

La Citadelle de Hue

La citadelle de Hue reste comme un des magnifiques incontournables à ne pas manquer absolument lors de votre voyage. Depuis la fin de la geurre du Vietnam en 1975, elle ...