»Notre Blog»Lao Cai et les marchés spéciaux

Lao Cai et les marchés spéciaux

Le mot Lào Cai pourrait être une déformation phonétique des termes sino-vietnamiens Lào Nhai (Ancienne Rue). Il pourrait aussi signifier: bourg Lào (ou Thaï, les Lao et les Thaï appartiennent au même groupe ethnolinguistique). La province compte aujourd’hui de nombreuses ethnies : Viêt, Tày, Nùng, H’Mông (Miao), Dao, Thaï, Hà Nhì…

Et Lào Cai est aussi une des destinations touristiques les plus favoris pour des touristes étrangères qui veulent faire un voyage mémorable au Vietnam. Venir à Lào Cai, vous ne pouvez que contempler des scènes naturels magnifiques mais aussi découvrir des valeurs culturelles très intéressants de cet endroit.

Lao-Cai-et-les-marchés-spéciaux1

La beauté naturelle de Lào Cai

1. Trésor culturel de Lào Cai

Au point de vue culturel, Lào Cai est le trait d’union entre la région des Tày et Nùng du Viêt Bac (à l’est du fleuve Rouge) et celle des Thaï du Nord-Ouest (à l’ouest de ce cours d’eau). D’autre part, elle sert de pont entre la culture Viêt (née dans le bassin du fleuve Rouge) et les cultures chinoises régionales (Dien du Yunnan, Thuc du Sichuan, Xiyu, Asie centrale) et même la culture indienne.

En tant que marche, Lào Cai avait dû affronter plus d’une invasion féodale venant du Nord. C’est à elle aussi de planter des bornes culturelles affirmant l’identité nationale.

Lao-Cai-et-les-marchés-spéciaux2

Le temple d’en haut à Lào Cai

À ce sujet, deux temples de la ville, près de la rivière limitrophe Nâm Thi sont typiques. Le temple d’en haut (Dên Thuong), doté d’un splendide banian trois fois séculaire, est dédié à Saint-Trân, le général Trân Hung Dao vainqueur des Mongols au XIIIe siècle et considéré comme le Chevalier défenseur de la Patrie.

Lao-Cai-et-les-marchés-spéciaux3

Le temple d’en bas à Lào Cai

Le temple d’en bas (Dên Ha) vénère la princesse Liêu Hanh, l’un des quatre Immortels du Vietnam. Avatar de la Déesse-Mère de la Forêt et de la Montagne (Mâu Thuong Ngàn), elle relève du culte populaire essentiellement vietnamien des déesses mères. Le nom de la localité urbaine Côc Lêu en dit long sur le souci de la vietnamité : Côc Lêu signifie kapokier (faux-cotonier, cây gao). On raconte que sur l’ordre du roi Ming Mang, les Vietnamiens devaient planter des kapokiers partout où ils s’établissaient pour marquer le territoire vietnamien… À Bac Hà, la population continue à brûler des baguettes d’encens au temple de Vu Công Mât, administrateur exemplaire de la Cour vietnamienne des Lê.

2. Bon nombre de marchés de montagne

Outre ses nombreux temples, Lào Cai attire encore les visiteurs par une quinzaine de marchés de montagne. Les gens y viennent pour faire des achats, mais aussi par un besoin de communication qui s’explique par le fait que les hameaux, de petites dimensions, sont très distants les uns des autres. Le mariage hors du groupe ethnique étant interdit, les jeunes trouvent au marché une occasion de chercher une liaison amoureuse conduisant à l’union matrimoniale.

Au marché, les hommes déjà mariés se retrouvent dans les gargotes pour s’offrir du pho aigre ou de la soupe de viscère de cheval (thang cô), boire et bavarder. Les femmes achètent du tissu thô câm et des bijoux d’argent. Les distractions ne manquent pas : concours d’arbalète, combat d’oiseaux, balançoire, course de chevaux.

Lao-Cai-et-les-marchés-spéciaux4

Le marché de Bac Hà à Sapa

Les marchés de montagne les plus pittoresques sont ceux des districts H’Mông de Sa Pa et de Bac Hà. Sa Pa est un site alpestre très connu par son Fansipan (3.142 m), sommet culminant du Vietnam. Il y neige parfois en hiver, phénomène plutôt rare au Vietnam. Bac Hà doit sa réputation à son alcool de maïs, ses prunes et aux ruines du palais-forteresse de l’ancien seigneur local Hoàng A Tuong.

Le-marché-traditionnel-du-Nord-ouest-Vietnam4

L’atmosphère d’un marché de la haute région du Vietnam

Le folklore de Lào Cai, d’une grande richesse et diversité, nous permet de mieux comprendre la vie, les joies et les peines d’une population montagnarde pluri-ethnique. Nous pouvons le découvrir dans ses costumes, ses chants, ses danses, ses instruments de musique, en particulier la fête inaugurale des travaux champêtres chez les Tày, le chant funèbre Kruôz cé des H’Mông, la joute de chants d’amour, les proverbes Tày-Nùng ou encore les contes Thaï.

Alors, un trekking voyage à Lào Cai pourra vraiment satisfaire votre curiosité sur la beauté naturelle et la diversité culturelle.